Commune de Bélesta en Lauragais

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Commune de Bélesta en Lauragais

Présentation

  • Population: 119 habitants

  • Habitants: Bélestasoles, Bélestasols

  • Superficie: 5,59 km²

  • Altitude: Min. 209 m – Max. 300 m

  • Maire: Jean-Luc  GOUXETTE

  • Délégués à la Communauté de Communes Lauragais Revel Sorézois: Jean-Luc  GOUXETTE (titulaire), Joseph TOURNIER (suppléant)

Historique

C’est en 1271 qu’il est fait mention pour la première fois du village, lors du rattachement  du conté de Toulouse à la couronne de France. Au cœur du village l’église Saint-Jean Baptiste créé par Jacques Esquié architecte du XIXème  siècle dont son clocher mur est composé de trois baies et trois cloches.

Le clocher touché par la foudre a été restauré en 1895.

Le village situé en plein cœur du Lauragais conserve quelques vestiges de moulin à vent.

A l’est du village son château (ne se visite pas) daté du XVème siècle domine le bourg. Il fut endommagé par les guerres de religions en 1585 et vendu comme Bien National à la révolution.

Géographie

Bélesta-en-Lauragais est situé entre Revel et Villefranche-de-Lauragais. Son origine vient de « Bel-estar » ‘Beau site’. Son Altitude de 260m domine deux cours d’eau : les Rotis et la Trémoulède qui rejoignent la Grasse.

Économie

Sur une ancienne carrière le Site CLER VERTS  transforme des déchets végétaux et organiques. Une unité de méthanisation devrait être opérationnelle mi 2015.

Ce site héberge aussi un pilote de recherche, sous la responsabilité de l’INSA et sponsorisé par l’ADEME et La région Midi-Pyrénées.

Agriculture : L’activité est principalement basée sur la culture de céréale, toutefois il subsiste un peu d’élevage.

Artisanat : La commune possède plusieurs artisans locaux spécialisés dans le bâtiment et travaux publics

Aux alentours 

Ce petit village possède un observatoire construit par des astronomes amateur (association ADAGIO). On peut observer le ciel avec un télescope de 80cm de diamètre les jours sans lune, car le ciel de Bélesta n’est guère pollué par l’éclairage nocturne