Commune de Mourvilles Hautes

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Commune de Mourvilles Hautes

Présentation

  • Population: 187 habitants

  • Habitants: Mourvillois, mourvilloises

  • Superficie: 659 hectares

  • Altitude: 300 mètres

  • Maire: Alain ITIER

  • Délégués à la Communauté de Communes Lauragais Revel Sorézois: Alain ITIER, Francis MARTY (suppléant)

Historique

Situé aux confins des 3 départements Haute Garonne, Tarn et Aude, ce petit village situé sur les hauteurs des coteaux du Lauragais offre une vue exceptionnelle tant sur les reliefs de la Montagne Noire que sur la chaine des Pyrénées.

Le village fut construit en 2 temps : il y eut dans un premier temps un village fortifié autour de l’église puis sont venues se rattacher les habitations du village actuel.
Au cœur d’un terroir agricole marqué, le village émerge selon les années des champs de céréales, de tournesol ou de colza ….

Le blason :
recré en 2005 par K Girault avec le concours de B Velay expert en héraldique, révèle dans ses symboles une partie de son histoire :
D’azur à l’épée d’argent posée en barre , accompagnée en chef a dextre d’une tour crénelée et ouverte du champ, sommée de trois étoiles, et d’un soleil mouvant de l’angle senestre du chef, en pointe d’une couronne de lauriers, le tout en or.
L’épée d’argent, fait référence au sabre d’honneur que Bonaparte remis a St Jean d’Acres au général Jean Grégoire Barthélémy Rougé, baron de la Plane, Chevalier de Saint Louis né et décédé à Mourvilles Hautes.
La tour crénelée rappelle que Mourvilles Hautes était à l’origine une forteresse ou le Maréchal de Joyeux avait établi une garnison. Cette configuration de la tour et des étoiles qui la surmontent est un rappel des armes du Général de la Plane ou figurent une tour crénelée surmontée de trois étoiles.
Le fond azur, couleur du ciel, est aussi la couleur du pastel qui est à l’origine de la prospérité du Lauragais.
Sa devise : "nulli cedo", est celle de Bertrand de Varagnes seigneur de Mourvilles Hautes et Belesta en 1463
.

A voir, curiosités :

L’église Sainte Marie Madeleine
Sa construction dès 1329 semble avoir duré jusqu'à la fin du siècle. Edifiée en grés assez régulier et longue d’environ 25 m ,elle présente une abside pentagonale surélevée de 3 marches et 5 chapelles en partie restaurées flanquant la nef à 4 travées dont les 2 dernières présentent la particularité d’être déviées vers le nord – ouest.
On remarquera surtout : La façade du clocher pignon avec le portail en tiers point , les contreforts à larmier ainsi que les pinacles qui encadrent le clocher pignon aux 3 baies gothiques ( fin XIV ) ornées de colonnes à chapiteaux ouvragés. Les colonnes du chœur et des chapelles avec leurs bandeaux sculptés ( cordelières , torsades , fleurons ou écussons ….).

Les moulins
Situé au cœur du pays du vent d’autan, Mourvilles Hautes possède 2 moulins a vent . L’un d’eux, encore muni des bras de ses ailes, est l’un des plus anciens (1571) et des plus beaux de la région Inscrit a l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1991, sa toiture a été restaurée et son état de conservation général s’explique par la qualité de sa construction et des matériaux utilisés. Le mécanisme en bois, encore en bon état, est l’œuvre de Raymond Pastre à la foi meunier et charpentier de moulin, il était encore en activité en 1960. Le second, plus récent, a été construit 2 siècles plus tard, en 1789. Si les pierres de taille constituent la base de la construction, on peut y trouver associé des moellons et quelques briques.


Les pierres cathares
Des stèles discoïdales sont intégrées dans le mur du cimetière. Ce sont des monuments funéraires, elles étaient plantées du côté de la tête du défunt. Les stèles du Lauragais sont, pour la quasi totalité, déplacées et rassemblées dans les cimetières ou autour des églises.


Le château de Bies
Il fut la résidence de Bertrand de Varagnes, fils d’Arnaud de Baziège , seigneur de Mourvilles Hautes et Belesta . Sa devise « Nulli cedo « a été reprise dans le blason de la commune.

A ne pas manquer


- Fête locale : avant dernier week end de juillet
- Concours de belote : tous les samedis de novembre à mi juin
- Loto : premier samedi de décembre
- Mechoui , moungetado , feu de la St jean ou soirées a thème, tout au long de l’année
- Les Utopiennes : festival de concerts de rues organisé au printemps par l’association : un lieu pour l’utopie

Pour vous accueillir


Gîte, camping et chambre d'hôte